Le jus de grenade, extrêmement riche en antioxydants, est un précieux allié santé. On lui prête notamment une action anti-cancéreuse, anti-inflammatoire et préventive quant aux troubles cardio-vasculaires. 

Pourquoi cet engouement autour du jus de grenade?

Fruit du paradis (Adam et Eve auraient croqué une grenade plutôt qu’une pomme), la grenade est utilisée depuis des millénaires au Moyen-Orient, en Amérique du Sud et en Asie pour lutter contre les troubles gastro-intestinaux et parasitaires. "Des études sur ses propriétés anti-âge et anti-hypertension dans les années 90, puis sur ses vertus anticancer (notamment de la prostate) en 2000, popularisées par les best-sellers contre le cancer de David Servan-Schreiber et de David Khayat, l’ont propulsée sur le devant de la scène européenne, explique le diététicien Raphaël Gruman. Sans parler des analyses montrant qu’il s’agit du fruit le plus antioxydant, devançant même les baies d’açaï et de goji, une distinction qui correspond à la recherche effrénée d’antioxydants en ce moment."

Quelles sont les propriétés bénéfiques de ce fruit ?

Plus de 250 études – "dont la plupart in vitro (en laboratoire) ou sur des animaux, et quelques-unes chez l’homme – indiquent que la grenade serait antioxydante et anti-inflammatoire (donc antirhumatismes), explique Raphaël Gruman. Elle serait aussi antivirale et antibactérienne (donc antigrippe), protectrice pour le cœur et le cerveau (en limitant l’inflammation et l’athérosclérose et en favorisant la circulation du sang), anti-hypertension, anticholestérol, anticancer (prostate, et peut-être sein
– donc cancers hormonodépendants en raison de ses effets anti-œstrogéniques et anti-androgènes – peau, poumon, côlon et sang)." Enfin, elle préviendrait la plaque dentaire… à condition de la consommer sans sucre ! Par ailleurs, son jus éviterait certaines complications chez les patients en dialyse. Plus largement, ses antioxydants améliorent la souplesse des vaisseaux sanguins. 

À quels principes actifs doit-elle ses vertus ?

Principalement à un ensemble de polyphénols antioxydants puissants, dont les anthocyanines et les tanins, qui luttent contre le vieillissement cellulaire et l’inflammation. Elle renferme aussi en abondance de la punicalagine, l’agent antigrippe spécifique à la grenade (Punica granatum). Enfin, elle contient de l’acide ellagique, anticancer, présent dans d’autres fruits également mais en beaucoup plus petites quantités. Cette synergie, bien plus active que les molécules prises isolément, est renforcée par la vitamine C du fruit. Son potassium, enfin, est anti-hypertension.

Fruit ou jus, que choisir?

Le fruit est agréable et rafraîchissant, mais pour obtenir un effet santé, sa teneur en polyphénols est insuffisante car on en mange trop peu. Mieux vaut le jus. "En plus, le fruit pressé renferme les antioxydants présents dans la membrane blanche qu’on ne mange pas avec le fruit. Or, ces tanins font partie du fort pouvoir antioxydant de la grenade." Pour profiter pleinement de ses effets santé, la dose optimale recommandée est de 500 mg de polyphénols, soit 250 ml de jus par jour (un grand verre, soit 2 à 3 grenades).

On affirme qu’il peut soigner le cancer, c’est vrai ?

En aucun cas ! "En revanche, ses effets préventifs semblent intéressants, explique Raphaël Gruman. Et en cas de cancer avéré, le jus pourrait potentialiser les effets du traitement (chimiothérapie, radiothérapie) et limiter ses effets secondaires." On ne risque rien à boire un verre de jus de grenade, alors s’il peut aider à se sentir mieux, pourquoi s’en priver?

Ses antioxydants sont-ils bien assimilés par le corps?

Oui si les grenades étaient de bonne qualité au départ, si le jus n’a pas été trop chauffé pendant les étapes de sa transformation, ni laissé à l’air libre (car la vitamine C y est sensible) et si votre flore intestinale est en bon état. Les tanins doivent en effet être "découpés" en petites molécules par la flore pour être actifs. Une flore perturbée empêche de bien assimiler les composants actifs du fruit, comme de tous les autres aliments d’ailleurs. Pensez à votre hygiène alimentaire globale et, éventuellement, aux probiotiques pour la rétablir ! Enfin, buvez votre jus à distance d’un repas riche en protéines (viande, œuf, lait…), qui entravent l’absorption

C’est bon pour les enfants ?

Bien sûr ! "Même s’ils ont moins besoin d’antioxydants et de molécules anti-inflammatoires que les adultes", habituez-les à changer du jus d’orange. Sa saveur acidulée, moins sucrée, n’est pas à la portée de tous, mais s’il est astringent, c’est justement grâce à ses polyphénols.

Bienvenue chez Bio du Pays!

Votre panier Bio livré gratuitement sur Nice 

  •  Commandez jusqu'au dimanche soir pour être livré la semaine suivante
  • Minimum de commande 20€

  • Livraison en boutique relais ou en entreprise

  • Comment passer ma 1ère commande?

 

Nos Points Relais

Proposer un point relais

Nos producteurs locaux et régionaux

Les découvrir

Les + Bio du Pays !

Fraîcheur

Panier à la carte sans engagement

Traçabilité 

Gain de temps 

Sélection soignée et variée 

Démarche engagée et éthique 

Vide